Actualité

Scrum, une méthode de développement agile

Scrum, une méthode de développement agile

La méthodologie Scrum, souvent utilisée dans le développement de logiciel, est basée sur des processus itératifs et incrémentaux. Souvent appelée “framework agile”, Scrum met l’accent sur l’utilisation d’un processus empirique qui permet aux équipes de répondre rapidement, efficacement et effectivement au changement. Les méthodes traditionnelles de gestion de projet fixent les exigences dans le but de contrôler le temps et les coûts. Scrum, en revanche, fixe le temps et les coûts dans le but de contrôler les exigences. L’implication de l’entreprise tout au long du projet est essentielle car Scrum s’appuie fortement sur la collaboration entre l’équipe et le client ou le représentant du client pour créer le bon produit de façon rationnelle.

Dans cet article, nous vous donnons un aperçu de Scrum et de son utilisation dans la gestion de projet.

 

Le processus de Scrum

Le projet commence par une vision claire fournie par l’entreprise, et un ensemble de fonctionnalités du produit par ordre d’importance. Ces caractéristiques font partie du backlog du produit, qui est tenu à jour par le client ou son représentant, appelé le Product Owner. Un intervalle de temps, communément appelé itération ou sprint, est la durée déterminée dont dispose l’équipe pour réaliser les fonctionnalités sélectionnées. Les sprints durent généralement de une à quatre semaines, et cette durée est maintenue pendant toute la durée du projet afin d’établir une cadence. L’équipe sélectionne les éléments du backlog de produit qui, selon elle, peuvent être réalisés au cours du sprint, et crée un backlog de sprint composé des fonctionnalités et des tâches dans le cadre de la réunion de planification du sprint.

Une fois que l’équipe s’est engagée sur un backlog de sprint, le travail sur les tâches commence. Pendant cette période du sprint, l’équipe n’est pas interrompue et peut se concentrer sur l’atteinte de l’objectif du sprint. Aucune modification du backlog de sprint n’est autorisée ; toutefois, le backlog de produit peut être modifié en vue du sprint suivant.

Au cours du sprint, les membres de l’équipe se rencontrent quotidiennement au cours d’une réunion de 15 minutes appelée “scrum”. Lors de cette rencontre, chaque membre indique ce qu’il a fait hier, ce qu’il prévoit de faire aujourd’hui et ce qui l’empêche d’avancer.

À la fin du sprint, l’équipe fait une démonstration du travail qu’elle a accompli aux parties prenantes et recueille des commentaires qui influeront sur ce qu’elle fera au cours du sprint suivant. Elle organise également une rétrospective pour apprendre comment s’améliorer. Cette réunion est essentielle, car elle est axée sur les trois piliers de Scrum : transparence, inspection et adaptation.

Les rôles

Il y a trois rôles dans Scrum : le Scrum Master, le Product Owner et l’équipe.

Le Scrum Master s’assure que la méthodologie Scrum est correctement appliquée. Pour cela, il doit enseigner au Product Owner et à l’équipe de développement leur rôle respectif et la bonne façon de l’exercer. Il doit également faciliter les interactions entre les membres et s’assurer que l’équipe est opérationnelle et productive.

Le Product Owner représente les utilisateurs et les commanditaires du projet. Il est donc avant tout chargé de maximiser la valeur du produit et le travail de l’équipe de développement. Son travail est différent du chef de l’équipe de développement car son profil n’est pas technique. Il est proche des utilisateurs, et
reste dans la maîtrise d’ouvrage et non dans la maîtrise d’œuvre.

L’équipe est constituée de développeurs. Elle est chargée de transformer les besoins définis par le Product Owner en fonctionnalités utilisables. Elle est pluridisciplinaire et possède toutes les compétences nécessaires pour réaliser le projet, sans faire appel à des prestations externes.